Pauline Coudert, Ségolène de Vaugelade,  Dr Stephane Pirnay.

Paru à L’Observatoire des Cosmétiques, Rubrique Tendances, 19 juin 2017.

Depuis quelques années, l’utilisation des conservateurs dans la formulation des produits cosmétiques a mauvaise presse. Et pour cause : ils ne sont généralement pas sans danger pour les utilisateurs (potentiel cancérogène, allergisant, irritant ou perturbateurs endocriniens…). Il est donc tentant pour les fabricants de produits cosmétiques de séduire le consommateur en utilisant l’allégation « sans conservateur »… en utilisant d’autres substances.